Anna Khalonina, auteur sur Yesmag
7
archive,author,author-anna-khalonina,author-7,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Author: Anna Khalonina

Si vous apprenez une langue étrangère, vous vous êtes peut-être déjà rendu compte que votre vocabulaire et votre prononciation ne se construisent pas uniquement pendant les cours. À l’ère numérique, les savoirs acquis de manière informelle sur le temps de loisirs participent activement au progrès des élèves. Pour devenir bilingue, il s’agit donc de faire feu de tout bois et de mettre au profit de son apprentissage le plus possible d’outils et de situations dans lesquelles l’on est susceptible d’apprendre de nouveaux mots ou de contextualiser ses acquis. Pour devenir bilingue, faites feu de tout bois Bien entendu, c’est surtout l’univers numérique...

Lorsqu’on entend quelqu’un nous dire que l’on sait « parler sans accent » une langue étrangère, c’est bien flatteur, et on est content. Il est tout de même plus gênant d’entendre des remarques du type « Il est fort quand même ton accent ! » ou bien « Ah, bah ça s’entend que tu viens de… ». Voire très accablant lorsque notre accent devient un facteur discriminatoire. Qu’est-ce qu’un accent ? Les études en phonologie et sociolinguistique suggèrent que l’accent est une forme spécifique de prononciation dont on perçoit la différence avec d’autres manières possibles de prononcer. L’accent naît parfois de facteurs historiques, comme c’est le cas de l’accent...

La lecture semble parfois être la grande absente de l’apprentissage des langues étrangères. Pourtant, la lecture fait intervenir les processus complexes nécessaires pour réellement s’améliorer en anglais ! Nous avons résumé pour vous les principes qui éclairent le processus de la lecture et ses bénéfices majeurs. Comment lisons-nous ?  Une fois passé le cap de la lecture courante à l’école primaire, la démarche nous paraît quasi automatique. Cependant, automatique ne signifie pas simple, bien au contraire. Les sémioticiens comme Umberto Eco ainsi que les cognitivistes s’accordent depuis quelques décennies sur le rôle fondamental du lecteur dans le processus de la lecture. De nombreuses compétences...